Articles

Le commerce à Orthez en 2018

Image
Le commerce en 2018 à Orthez Notre jolie ville comme beaucoup de villes "moyennes", est confrontée à l'explosion des grandes surfaces dans sa périphérie et à l'évolution des modes de consommation, les magasins de proximité résistent tant bien que mal à cette nouvelle tendance.  Selon une étude nationale de la fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé Procos, 11,3 % des commerces de centre-ville étaient vides en 2016.  Un seuil qui est le signe d'une érosion de l'attractivité et de l'activité des centres-villes selon la grille de lecture de l'étude, qui fixe à 10 % le problème «structurel». Car question commerce, l'essentiel des établissements de l'hypercentre sont des enseignes de services. Il y a longtemps que les autres petits métiers, quincailleries, drogueries, cordonniers, merceries pour ne citer que ceux-là, ont, à quelques exceptions près désertés le centre ville. La faute à qui : Il y a d'abord la croissan…